•  Bonjour à tous

    C'est avec un temps maussade que nous avons fait notre sortie à Vaulx menée par Daniel.

    Partis du parking du centre du village, nous sommes passés par Les Marguettes, le Bois de Frênes, les hameaux de Frênes-dessous (avec rencontre insolite d'un collectionneur) et Frênes-dessus, le Col d'Angély, détour par les Bois Brûlés pour notre pique-nique, le Biolley (avec une très belle vollière) et sa chapelle pour retrouver ensuite Vaulx.

    Parcours agréable, facile et découverte de belles maisons et fermes bien fleuries pour la saison.

    N'hésitez pas à cliquer sur les liens ci-dessous pour découvrir à votre tour ce que nous avons pu apprécier.

    Photos de Bernie

    Photos de Jean Bernard

    Nous avons parcouru 11.2 km pour 335 m environ de dénivelé cumulé.

    A très bientôt sur nos beaux chemins mais avec, je l'espère, des conditions météorologiques plus favorables.

    Bien cordialement

    Dominique


  • Un grand merci  à toutes et à tous pour vos envois, merci à notre nouvelle et brillante blogueuse Bernie

    qui est venue nous soutenir Dominique et moi-même.

    N'oubliez pas de découvrir  notre nouveau site officiel du CRILAC ICI

    Cliquer pour visualiser propositions séjours et voyages 2021 dont Les Merveilles du Nord

    de la France en septembre 2021 , un séjour randonnées à Chorgesen octobre 2021

    et 2 jours en Bourgogne fin septembre 2021

     

    Les albums photos, vidéos :

    cliquer sur Album Photos et videos  no 6

    Album Photos et vidéos no 5

    Album Photos et vidéos no 4

    Album Photos et vidéos no 3

    Album Photos et vidéos no 2

    Album Photos et vidéos no 1

    2021-202011 Rubrique Confinements

    2020 - Rubrique Confinements

     

    Il pleut encore encore et encore alors un peu d'humour, des chansons à écouter, de belles images à regarder

    pour rêver ou faire des projets , de beaux textes , des recettes pour les cuisinièr(e)s.

     

    20210515-Envois des adhérent(e)s

    Une chanson de GERARD LANVIN : Entre le dire et le faire Ecoutez

    Ne fermez pas la vidéo dès la fin du sketch et laissez Pierre Bellemare apporter un petit bonus et faire rebondir L. Gerra. 

     

    Sketch de Laurent GERRA

     

    Simplement magnifique

    Amour juif

    Nouvelles mathématiques

    Emerveillez-vous !

    Histoire drôle

    Italie Les Dolomites

    Jardins

    Le baromètre de l'Auguste

    Flore des montagnes

    Ouvrez les yeux

    Que des cailloux

    Ultra porteurs

    En avant les neurones

    Les perles lycéennes

    Deux recettes

     

    Un apophtegme est une parole mémorable ayant valeur de maxime. ( par Monique Milliat )

     
    Si le mot «apophthegme» est difficile à prononcer ou à écrire, il devient un plaisir quand on en lit un !

     
    Quelques exemples :

    L'enfant est un fruit qu'on fit. (Leo Campion)

    Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu hais. (Francis Blanche)

    Quand il y a une catastrophe, si on évacue les femmes et les enfants d'abord, c'est juste pour pouvoir réfléchir à une solution en silence (Winston Churchill)

    La tolérance, c'est quand on connaît des cons et qu'on ne dit pas les noms (Michel Audiard)

    L’expérience est l’addition de nos erreurs.  C’est mathématique :

    Un cocu est un entier qui perd sa moitié pour un tiers. (Jean Carmet) 

    Tout le monde pense ; seuls les intellectuels s’en vantent (Philippe Bouvard) 

    Le jour où Microsoft vendra quelque chose qui ne se plante pas, je parie que ce sera un clou. 

    La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé (Socrate) 

    "Parlement"... mot étrange formé de "parler" et "mentir" (Pierre Desproges). 

    Quand un couple se surveille, on peut parler de "communauté réduite aux aguets". 

    Lorsqu’un minable attaque un autre minable, il faut s’attendre à "une guerre interminable". 

    Mieux vaut être une vraie croyante qu’une fausse sceptique.

    N’attendez pas la solution de vos problèmes par des hommes politiques puisque ce sont eux qui en sont la cause (Alain Madelin) 
     
    Pardonner, c’est refuser de rester une victime. 

    On peut donner le bonheur sans l’avoir ; c’est comme cela qu’on l’acquiert. (Voltaire) 

    L'être humain est incroyable ! c’est la seule créature qui va couper un arbre pour en faire du papier et écrire dessus : "Sauvez les arbres"
     
    Je m'acier ou je métal ?

    Je n'ai jamais compris pourquoi le 31 Mai est la journée sans tabac alors que le lendemain c'est le 1er joint

    Quelques apophtegmes amusants : 
     
    Les moulins, c'était mieux à vent. 

    Quand on voit à la télé beaucoup de glands( en particulier sur les chaines continues) faut-il changer de chêne ? 

    Si le ski alpin, qui a le beurre et la confiture ? 

    Un prêtre qui déménage a-t-il le droit d'utiliser le diable ?

    Est-ce qu'à force de rater son bus on peut devenir ceinture noire de car raté ? 

    Est-ce qu'un psychopathe peut être embauché comme psychologue chez Lustucru ? 

    Si Gibraltar est un détroit, qui sont les deux autres ? 

    Est-ce qu'un homme qui vient d'être embauché aux Pompes Funèbres doit être soumis à une période décès?

     

     

     

     

    Un p'tit vieux s'en va au bordel pour s'offrir un p'tit plaisir. 

    La patronne le conduit vers une jeune fille appétissante et prête à tout. 

    Sûre d'elle, la fille lui dit "Mon vieux, déshabille-toi et passons aux choses sérieuses...  Je vais te rappeler le bon temps..." 

    Le p'tit vieux se déshabille en vitesse, mais la fille lui prend toutes ses fringues et les jette par la fenêtre. 

    "Qu'est-ce que tu fais là, espèce de folle !", dit le vieux monsieur fâché. 

     "Ne t'en fais pas, pépé... je vais te faire l'amour toute la nuit, et demain matin, tu auras tant perdu de kilos avec mes folles étreintes...

       que tes vêtements seront trop grands pour toi !" 

    La fille se déshabille à son tour... Alors le p'tit vieux prend ses affaires et les jette par la fenêtre ! 

    "Hé ! Qu'est-ce que tu fais là, pépé ?" 

    "T'en fais pas, le temps que je bande... la mode aura changé... !!! 

     

     

    Il faut pour si bien réussir une telle présentation être un expert de la langue " Française "…… " chapeau " !


    > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > >

    Loin des vieux livres de grammaire,

    Écoutez comment un beau soir,

    Ma mère m'enseigna les mystères

    Du verbe être et du verbe avoir.


    > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > >

    Parmi mes meilleurs auxiliaires,

    Il est deux verbes originaux.

    Avoir et Être étaient deux frères

    Que j'ai connus dès le berceau.


    > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > >

    Bien qu'opposés de caractère,

    On pouvait les croire jumeaux,

    Tant leur histoire est singulière.

    Mais ces deux frères étaient rivaux.


    > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > >

    Ce qu'Avoir aurait voulu être

    Être voulait toujours l'avoir.

    À ne vouloir ni dieu ni maître,

    Le verbe Être s'est fait avoir.


    > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > >

    Son frère Avoir était en banque

    Et faisait un grand numéro,

    Alors qu'Être, toujours en manque.

    Souffrait beaucoup dans son ego.


    > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > >

    Pendant qu'Être apprenait à lire

    Et faisait ses humanités,

    De son côté sans rien lui dire

    Avoir apprenait à compter.


    > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > >

    Et il amassait des fortunes

    En avoirs, en liquidités,

    Pendant qu'Être, un peu dans la lune

    S'était laissé déposséder.


    > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > >

    Avoir était ostentatoire

    Lorsqu'il se montrait généreux,

    Être en revanche, et c'est notoire,

    Est bien souvent présomptueux.


    > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > >

    Avoir voyage en classe Affaires.

    Il met tous ses titres à l'abri.

    Alors qu'Être est plus débonnaire,

    Il ne gardera rien pour lui.


    > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > >

    Sa richesse est tout intérieure,

    Ce sont les choses de l'esprit.

    Le verbe Être est tout en pudeur,

    Et sa noblesse est à ce prix.


    > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > >

    Un jour à force de chimères

    Pour parvenir à un accord,

    Entre verbes ça peut se faire,

    Ils conjuguèrent leurs efforts.


    > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > >

    Et pour ne pas perdre la face

    Au milieu des mots rassemblés,

    Ils se sont répartis les tâches

    Pour enfin se réconcilier.


    > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > >

    Le verbe Avoir a besoin d'Être

    Parce qu'être, c'est exister.

    Le verbe Être a besoin d'avoirs

    Pour enrichir ses bons côtés.


    > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > >

    Et de palabres interminables

    En arguties alambiquées,

    Nos deux frères inséparables

    Ont pu être et avoir été.


    > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > >

    ....Oublie ton passé, qu`il soit simple ou composé,

    Participe à ton Présent pour que ton Futur soit Plus que Parfait.....


    > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > >


    > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > >

    Joli, non ?

    Bien loin des contenus humoristiques des envois habituels.

    Exceptionnellement ce texte mérite d'être transféré largement.

    Vive la langue française !

    >

     

     

    Avant d’être réduit en Fruits ou en Légumes, comme je ne suis pas bête comme Chou avec un Pois Chiche dans la tête, j'ai décidé de vous raconter des Salades et de ramener ma Fraise.

    Alors pour se fendre la Pêche et vous donner la Patate, je vais appuyer sur le Champignon avant de manger les Pissenlits par la Racine.

    Aujourd'hui un Virus nous oblige à faire le Poireau chez nous, afin de nous éviter de prendre une Châtaigne avec ses effets qui pourraient nous transformer en Asperge.

    Comme je suis une bonne Poire, je fais comme tout le monde et pour éviter de prendre une Prune, je reste en confinement.

    Même si ce n'est pas la fin des Haricots, en regardant tous les jours des Navets à la télévision, je ne vois pas pourquoi des espèces de Cornichons qui ont du Blé, vont décider de nous mettre en rang d’Oignons.

    Avant de ne plus avoir un Radis et de retrouver un monde sans Oseille, je pense qu'il ne faut pas se prendre le Chou et que le Covid 19 n'est pas la fin des Haricots, surtout avec toutes les gros Légumes qui décident pour nous...

    Ces politiciens nous disent que pour les anciens, les Carottes sont cuites, et que si nous bougeons hors de chez nous, le panier à Salade viendra nous récupérer car on n'applique pas leurs règles à la Noix.

    Alors avant de nous faire tomber dans les Pommes ou de nous réduire en vieilles Patates, moi qui n'ai pas un cœur d'Artichaut, qui a toujours écrit dans ma feuille de Chou, je demande aujourd'hui de couper la Poire en deux.

    Donc stop à l'isolement, retrouvons la Banane en sortant, car il faut bien mettre du beurre dans les Épinards, car notre vie ne va bientôt plus valoir une Cacahuète...si nous continuons ... 

     

     

     

    C'est intéressant de voir les étapes du voyage vers Mars et tout l'emballage qui est délesté au fur

    et à mesure pour“ livrer” au final un robot de la taille d'une Smart.

    Cliquer pour visualiser

     

    Contrairement aux artistes, pour cette famille, pas de souci : tout va bien.

    On a beau essayer de pas être trop jaloux mais, là, franchement c'est le bouquet.

    Que vous soyez puissants ou misérables..... . .

    Je vous présente ci-dessous le portrait d'une belle famille française.

    Il s'agit d'une ministre qui ne sert actuellement absolument à rien mais qui touche tout de même sa paye tous les mois et de son fiston chéri.

    Le fiston à sa Maman !!!

    Imaginez : vous avez aujourd'hui 40 ans et en poche un diplôme d'une valeur toute relative ( management artistique ??? )

    d'une école privée parisienne d'enseignement de l'art ! École pour cancres, mais cancres à parents ... riches !

    Faut reconnaître que ce n'est pas facile avec ça de trouver un vrai job pour manger tous les jours !

    Heureusement, Pierre, ce petit fainéant, porte le nom de sa célèbre Maman,........... la resplendissante Roselyne Bachelot.

    Un nom comme ça, avec en plus la Maman qui va bien, ça vous dynamite un CV et ça vous booste une carrière !!

    Donc, pour débuter dans la vie active, ce petit raté devient Assistant Parlementaire, de Maman, elle-même députée RPR puis UMP, pendant 8 ans, de 1992 à 2002.

    Puis, le p'tit Pierrot est bombardé Conseiller du Ministre de l’Écologie , ( bien-sûr, c'est Maman qui est ministre !) jusqu'en 2004.

    Ensuite il est bombardé “Responsable des Relations Institutionnelles” d'un groupe industriel important spécialisé dans l'environnement (coïncidence) jusqu'en 2007.

    Il perçoit un gros salaire sans que quiconque ait jamais su (lui non plus sans doute) quel travail il devait réellement fournir à ce poste !

    A la suite de ce pénible travail, en 2007 toujours, le petit Pierre, décidément bon partout, rejoint Maman au sein du Ministère de la Santé, comme Conseiller là aussi !

    Mais, en juin 2010, c'est la récompense suprême : un superbe poste de Directeur à l'INPES, un organisme de prévention directement rattaché au ministère de Maman.

    L'intitulé de son poste de direction est : "Responsable de Plaidoyer pour la Santé dans les Politiques Publiques". Faut quand même l'inventer ! Mais pour ce gosse complexé, il faut du ... sur-mesure.

    Cette superbe promotion fait bien grincer des dents :

    C'est en effet un poste spécialement créé, très bien indemnisé (+ de 50.000€ nets hors primes et frais) qui est imposé à l'agence sanitaire en pleine période d'économie budgétaire !

    Ce qu'on a du mal à comprendre, c'est le rapport entre "les compétences requises" d'un poste aux contours pour le moins flou et « les compétences spécifiques » du rejeton de la Ministre (management artistique, rappelons-le !). Tout cela fait violemment désordre .

    Enfin, une "petite cerise à mettre sur le gros gâteau" : en 2008 et 2009, Pierre Bachelot occupait un appartement très bien situé de la ville de Paris de 80 m2, dans le XVème arrondissement, pour un loyer de 800 € par mois (épinglé par Le Canard Enchaîné et Le Parisien).

    Depuis, Pierrot, qui n'a, comme Maman, décidément aucun complexe continue à rouler sa bosse « au service de l'état » bien couvé qu'il est !

    Il n'a d'ailleurs toujours pas déménagé, trop content d'être logé à aussi bon prix (sans aucune mesure avec le prix des loyers couramment pratiqués dans ce bel arrondissement parisien).