• TEXTE DE MONIQUE

     

    Josie, qui a commandé le beau temps, nous emmène pour un circuit dans la Margériaz.

    Nous démarrons du parking (1330m) situé un peu en dessous de la station. Un peu de plat pour nous « mettre en jambes » jusqu’à la place à Baban. S’il fait un peu froid au départ, le soleil brille dans un beau ciel bleu azur vierge de tout nuage. La neige est bonne, bref toutes les conditions sont réunies pour une belle balade.

    Nous montons en forêt par le sentier des tannes (trous) et des glacières. Nous ne les verrons pas bien car recouverts de neige, aussi il vaut mieux ne pas s’écarter du chemin. Nous passons par le Grand Rafou (1590m) avant de déboucher sur la crête que nous suivons un moment avant de chercher un endroit à l’abri du vent, tout en ayant une belle vue pour la pause casse croûte. Face à nos yeux éblouis le panorama est magnifique. Nous pouvons contempler les montagnes recouvertes d’un manteau blanc : du Parmelan au Nivolet en passant par La Tournette, le Colombier, l’Arclusaz, la Galopaz, Belledonne, la Chartreuse. Nous descendons par le Col de Verne, quelques pentes un peu raides et une traversée légèrement longue, avant de rejoindre la place à Baban où nous croisons des classes de neige de Vendée, puis les voitures.

    Merci Josie pour cette magnifique journée.

      

    Effectif : 18

    Dénivelé cumulé approximatif : 420 m

    Cliquer sur page photos

     


  • Comme la neige faisait défaut à St François de Sales nous sommes allés finalement au Plateau de Beauregard.

    Un temps magnifique et une bonne neige nous y attendaient.

    Partis du parking du Col de La Croix Fry nous avons rejoint le Plateau en passant par la pointe de Beauregard (arrivée du télécabine de La Clusaz) puis avons fait une large boucle en passant par « Les Matins Clairs » et au pied de Colomban.

    Dès l’arrivée sur le Plateau, de multiples points de vues se sont offerts à nous sans discontinuer sur cette belle Chaîne des Aravis, le Mont Blanc, le massif du Jallouvre …

    Une bonne collation à Thônes termina cette belle journée.

    Vif succès pour cette sortie puisque nous étions 32. Nous avons parcouru 7 km pour 280 m de dénivelé cumulé.

    Les photos de Murielle sont accessibles en cliquant ICI

    Celles de Jean Bernard et moi-même le sont également en cliquant ICI

    Il serait temps que la neige se mette à tomber si nous voulons poursuivre nos sorties raquettes.

    Bien cordialement

    Dominique


  • Il reste de 12 à 15 places disponibles pour nous rejoindre à la sortie du mercredi 19 février 2020 vers la fondation L'Hermitage à Lausanne pour une exposition Le Canada et l' impressionisme.

    Une matinée d'inscription supplémentaire le jeudi 13 février 2020 au local du Crilac est organisée pour vous permettre de vous inscrire.

    La sortie sera malheureusement annulée si nous n'atteignons pas l'effectif de 40 personnes pour cette sortie.

    Cliquer pour visualiser l'affiche

     

    La Commission Voyages


  • Texte de Monique :

     

    Départ de Thônes (618m), parking du Paradis !

    Quelques gouttes de pluie au démarrage ne nous découragent pas. Nous longeons un bon moment le Fier, bien gonflé par les récentes pluies, il y a même une belle chute d’eau. Le chemin est très mouillé et boueux, avec un peu de neige par endroit. Nous allons admirer le pont Romain (qui n’en est pas vraiment un), avant de monter au village des Clefs que nous traversons. Descente et remontée en face, belle vue plongeante sur l’église des Clefs. Nous entendons le grondement d’une avalanche au loin. Un peu de bitume avant de trouver un endroit bien ensoleillé pour notre pause pique nique. La température est printanière et nous admirons les montagnes enneigées qui brillent sous le soleil. Nous nous remettons en route à regret et rentrons dans la forêt. Il y a encore 200 m de dénivelé à faire (dur l’après midi !) pour arriver au point culminant 1050m. Nous avons la chance de voir un troupeau de chamois. Ils ne sont pas trop craintifs puisque, après avoir marqué un temps d’arrêt en nous voyant, ils viennent dans notre direction avant de se disperser dans le bois en contrebas.

    Avant de descendre nous allons voir le « roi du Mont » déchu. Il s’agissait d’un épicéa peu commun car gigantesque. Circonférence à 1,3m du sol de 5,20m, hauteur vertigineuse de 56m, volume estimé à 35m³ de bois d’œuvre, et son âge environ 275 ans. Seulement il n’a pas résisté à la tempête de 1999 et il s’est brisé à la base. Les habitants ont été très affectés par la mort du Roi. Le Conseil Municipal a retenu plusieurs propositions recueillies directement auprès des habitants de la commune. Le géant a été découpé en 4 morceaux pour être descendu dans la vallée. Le premier morceau (plus de 6 m³ !) a été exposé à la vieille fête savoyarde du village en 2000, puis transformé en bassin à fleurs géant placé devant l’écomusée du bois aux Etouvières. Les 3 autres morceaux ont été sciés pour la confection de meubles pour la commune. Sa souche a été taillée de façon à représenter à la fois une flamme symbolique et un fauteuil (le trône du Roi). Le 4 août 2001 un comité d’élus et de forestiers ont intronisé un Nouveau Roi. Ses mensurations ont été inscrites  sur un panneau spécialement fait pour l’occasion. Le Nouveau Roi, sensiblement aussi âgé, affichait en 2001 un joli tour de taille de 3,71m et une surprenante hauteur de 54m. Même s’il n’a pas les dimensions de son aîné, il est d’une élégance rare.

    Nous terminons cette balade riche en découvertes autour d’un pot pris à l’Hermitage de Thônes.   

    Effectif : 15

    Dénivelé cumulé approximatif : 500 m

    Cliquer sur page photos

     


  • Bonjour à tous

    La météo pas très engageante du matin m’a fait changer de destination initialement prévue aux Confins.

    Entre le Plateau de Beauregard et celui du Semnoz c’est ce dernier qui a été choisi par les participants.

    Nous avons été récompensés de notre persévérance dans l’après midi car le soleil est venu nous rejoindre.

    Hormis la neige de mauvaise qualité, car pleine d’eau ou parfois absente, nous avons parcouru le plateau du Semnoz dans d’assez bonnes conditions.

    Partis du parking des «Rochers Blancs » dans le brouillard, peu à peu le soleil est devenu de plus en plus présent pour nous laisser admirer les cimes proches et lointaines de notre belle région.

    Nous sommes passés en dessous du Crêt de Chatillon puis avons rejoint l’arrivée du télésiège du Plateau et descendu jusqu’aux Chalets de Gruffy.

    De là une bonne montée nous attendait pour atteindre le Crêt de l’Aigle (1646 m) mais là belle récompense pour le panorama, même avec quelques nuages, allant de la Chaîne du Jura à celle du Mont Blanc, au couple Arcalod - Trélod, aux Aiguilles d’Arve au Grand Colombier. On ne se lasse jamais de ces moments de contemplation.

    Fin de boucle en rejoignant l’arrivée du télésiège du Plateau puis reprise du chemin de notre départ.

    Nous étions 19, avons parcouru 7.3 km pour 250 m environ de dénivelé cumulé.

    Quelques photos de Michel et moi-même sont consultables en cliquant ICI

    J’espère qu’un peu de neige tombera d’ici notre prochaine sortie.

    Bien cordialement

    Dominique