• Bonjour à tous

     

    Les prévisions météo du jour ne nous permettent pas d’assurer une sortie bien agréable.

     

    Le peu de pluie annoncé pendant notre tranche horaire de sortie risque malgré tout de rendre les chemins glissants (avec les feuilles sur les pierres).

     

    En accord avec Daniel je préfère annuler la sortie.

     

    En compensation, je vous propose de reporter cette sortie à demain Samedi, même lieu de départ et même horaire.

     

    Alors, si vous êtes intéressés, à demain.

     

    Bien cordialement

     

    Dominique


  • Ce mardi nous sommes parti en direction d Alleves pour gravir les pentes sud du Semnoz

    Ce versant méconnu est superbe car très varié ! relief parfois accidenté ; falaises ravins alpages pentus  tour st Jacques  ect ect !

    mais les alpages commencent a disparaitre par manque d entretien …

    Il subsiste aussi un patrimoine humain tel les granges construites en rondins assemblés  a mi bois       comme au canada……

    Nous avons fais  une boucle en commencent par le voie  pavée ardue ’( dite romaine) menant a la Figlia ou un refuge libre d accès qui nous a  permis une première pose méritée

    Sous sommes passé par le chemin des pres de la priere   (et le  village  d Henry et sa chapelle) pour descendre vers les tours st jaques non loin des quelles nous avons croisé des chamois ;  ces tours sont impressionnantes et sauvages

    Retour par un chemin de traverse cheminant au dessus du village

    Nous étions 12 pour cette ballade sous un ciel voilé et capricieux

     

    ALT 1300 M

    DEN 700 M

    BAUGES

    IGN 3431 OT

     

    DEPT au dessus de l eglise chemin du perchet

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    DEPT au dessus de l eglise chemin du perchet


  • Finalement, nous n’avons pas été découragés par la petite pluie annoncée.

    Du parking de l’église de Lovagny, nous avons rejoint le cimetière puis par un chemin bien pentu nous sommes descendus au lieu-dit Planchamp.

    Là, un balisage trompeur nous a dirigé vers les champignonnières désaffectées de Chavaroche. Un demi-tour jusqu’à ce balisage défectueux s’imposait.

    Une fois le balisage retrouvé (coquille de St Jacques) nous avons pu nous diriger vers Fond Dessous en descendant à la passerelle dit ruisseau des Courdes. La présence d’un pont en ruines a pu nous indiquer que c’était ici un ancien passage important.

    Une bonne montée, parfois glissante, nous a permis d’apercevoir un chamois dans un champ en contrebas du chemin et les premières maisons du hameau de Fond Dessous. La pluie devenant plus présente nous avons décidé de rentrer en faisant chemin inverse.

    Nous étions 21, avons parcouru 9 km pour un dénivelé cumulé de 300 m environ.

    Quelques photos de notre après-midi sont disponibles avec le lien : 20181123 Lovagny.

    A Jeudi prochain pour notre A.G. et à Vendredi pour notre randonnée : Ste Catherine depuis Vovray.

    Bien cordialement

    Dominique


  • Partis d’Annecy sous la grisaille, nous avons eu la surprise de retrouver le soleil à l’entrée de Faverges. Par contre, un petit vent du Nord bien frais nous attendait lorsque nous sommes sortis de nos voitures.

    Du parking situé près du Lycée d’Enseignement Professionnel nous avons rejoint l’entrée des vieux quartiers de Faverges par une petite route. Puis nous avons gravi le chemin de la Grande Biolle en direction de Cons Ste Colombe en passant par Les Gras d’en Haut puis Les Côtes.

    De là, un chemin montant,  bien caillouteux, nous a emmené à Verchères. A ce niveau, un beau panorama s’est présenté à nous vers le Charvin, le Crêt des Mouches, la pointe de Chauriande tout en étant au pied de la Dent de Cons. Trop de brume pour voir clairement la Sambuy.

    Le dernière montée fut celle du Crêt de Chambellon par une large piste qui mène aux antennes et relais surplombant Faverges tout en passant près d’un puits romain. Un autre panorama nous attendait au-dessus de la ville en direction d’Annecy.  

    Puis un chemin descendant assez pentu, dans la forêt, nous a conduit à Chambellon et le Château de Faverges avec son donjon.

    Pour finir, de nombreuses marches nous ont mené au centre de Faverges, où une bonne collation a terminé cette journée avant de rejoindre nos voitures.

    Nous étions 32, avons parcouru 8.5 km pour un dénivelé cumulé de 320 m.

    Les photos de Gisèle, Marie Claude, Michel et moi-même sont consultables avec le lien 20181116 Chambellon.

    La dernière photo de ce reportage a été prise le 05/11/2018 avec de meilleures conditions météo.

    Bonne semaine à tous et à Vendredi prochain à Fond Dessous (entre Lovagny et Hauteville sur Fier) sur le chemin de Compostelle.

    Attention : le parking du stade, d’où nous partons habituellement, n’est plus disponible pendant 3 semaines en raison de la fête foraine. Nous ferons le ralliement devant les grilles du stade tout en nous garant dans la rue Pierre de Coubertin.

    Bien cordialement

    Dominique


  • 54 personnes ont participé à cette journée.

    Izieu

    A 1 h 30 d'Annecy par l'autoroute la maison d'IZIEU, qui surplombe le Rhône, vient rappeler un drame. 

    Pendant deux heures, nos deux guides nous ont refait un cours d'histoire de la seconde guerre et découvrir ce mémorial.

    Rappel : dans cette maison ouverte par Sabine et Miron Zlatin, de nombreux enfants et leurs éducateurs, tous juifs, se sont réfugiés de mai 1943 au 6 avril 1944, pour échapper aux persécutions antisémites.

    Aucun de ces enfants et de leurs moniteurs, qui avaient trouvé refuge dans ce village de France, ne songeait à autre choses qu'à survivre. Ils ne menaçaient en rien la sécurité des troupes d'occupation. Pour la plupart, ces enfants avaient déjà éprouvé de terribles malheurs, tels que d'être séparés de leurs parents, souvent déportés après avoir été internés dans les camps de la zone libre et lâchement livrés par Vichy aux S.S. en zone occupée.

    Au matin du 6 avril 1944, Klaus Barbie, un responsable de la Gestapo de Lyon, ordonna l'arrestation de 44 enfants âgés de 4 à 17 ans et de 7 adultes. À l'exception de deux adolescents et de Miron Zlatin, le groupe fut envoyé à Drancy puis déporté à Auschwitz. Seule, une jeune monitrice, Léa Feldblum, revint.

    Traqué et ramené en France par Beate et Serge Klarsfeld aidés de Fortunée Benguigui et Ita-Rosa Halaunbrenner, mères d'enfants raflés à Izieu, Klaus Barbie fut présenté devant la justice française. Avec la mobilisation de nombreux témoins, il fut jugé et condamné à Lyon en 1987, pour crime contre l'humanité. Le "Musée-Mémorial des enfants d'Izieu" est inauguré en avril 1994, en présence de Sabine Zlatin.

    La visite du mémorial, très riche en documentation, demanderait beaucoup de temps pour tout explorer.

    Avec les salles de classe et leurs dessins, le réfectoire, le dortoir, les photos des enfants et leurs portraits, tout est là pour le souvenir.

    Ce fut un moment fort et poignant

    Sortie dans l'Ain du 07 Novembre 2018 : Izieu et Groslée St Benoit

    Sortie dans l'Ain du 07 Novembre 2018 : Izieu et Groslée St Benoit

     

    Sortie dans l'Ain du 07 Novembre 2018 : Izieu et Groslée St Benoit

     

     

     

    Groslée St Benoit

    A quelques kilomètres de là, Jean Marc Lyandrat et son épouse nous accueillirent dans le Château de Vareppe, datant du XIII ème siècle, pour le repas de midi.

    Un apéritif fait de vin pétillant brut et rosé de leur production nous attendait, servi à volonté et accompagné d'amuse-gueules maison, pendant qu'un cochon finissait de cuire dans une imposante cheminée.

    Un lâcher spectaculaire de saucisses cuites à l'alambic, que nous avons pu savourer, mit fin à ce chaleureux pot d'accueil.

    Le repas fut servi dans une belle cave voutée, en pierre, décorée de vieux instruments viticoles. Très bon menu accompagné de vin du Château : Mondeuse et Chardonay.

    Tout au long du repas, ce viticulteur passionné de la vigne et du vin, il vendange encore à la main, nous raconta sa vie professionnelle et sentimentale avec anecdotes et histoires truculentes et burlesques.

    Chacun put à la fin du repas commander à loisir et emporter le ou les crus du Château.

     

    Journée particulière et riche en émotions.

    Le lien ci-dessous vous permet de consulter les photos de Murielle de cette journée :

    Cliquer sur lien pour visualiser les photos

     

    Dominique

     

     

     

     

     


    votre commentaire