• envoi des adhérents 20210424

    Puisque la pluie nous empêche d'aller cueillir le muguet, amusons nous un peu

    de vrais petits bijoux

    humour 

    débat africain

    la voix de la sagesse

    25 réponses de GANDHI

    Napoléon et son œuvre

    gags

    le roi du bricolage!

    efficace

    ah la gaffe!!

    devinettes

    bourreau d'enfant

    la cabine d'essayage

    mettre les œufs dans le carton

    de la poésie

    quel talent

    un virtuose

    Dumash Kaiderberge

    Magnifique

    vues du monde

    chinoiseries grandioses

    photos aériennes

    portes artistiques

    les murs Patagon

    vie quotidienne

    important à savoir

    comment faire tenir un sparadrap

    c'est mignon

    les chats

    original

    quel talent

    rions avec les statues

    apophtegme: est une parole mémorable ayant valeur de maxime (mot difficile à prononcer et à écrire, mais qui devient plaisir à lire )

    les apophtegmes

    la rubrique que vous attendez tous ... les recettes

    celles d'Yves dégustées à Cessens

    envoi des adhérents 20210424

    le gâteau aux pommes de Bernie (vendredi 23/04)

    1 yaourt nature

    se servir du pot pour mesurer les ingrédients

    3 pots de farine

    2 pots de sucre

    1/2 pot d'huile

    3 œufs

    1 sachet de levure

    1 sachet de sucre vanillé

    3 ou 4 pommes

     beurrez légèrement un moule 

    préchauffez le four th6 ou 180° 

    épluchez et coupez les pommes en morceaux et les étalez dans le fond du moule

    dans un saladier versez le yaourt ajoutez la farine, le sucre, l'huile, les œufs, la levure et le sucre vanillé

    Mélangez le tout  jusqu'à obtenir une pâte lisse.

    Coupez la dernière pomme en morceaux et les mélangez à la pâte

    versez la pâte dans le moule sur les pommes et enfournez 30 mn environ

    recette de houmous

    Une très belle histoire vraie inconnue de beaucoup d'entre nous et que je vous encourage à lire

     > Une jolie histoire / ironie du sort :

    > Il y a plus de 80 ans, en Grèce, soixante mille Juifs vivaient paisiblement à Thessalonique. C’était une communauté appréciée et dynamique.

    > La plupart de ces juifs travaillaient dans le port. Au point que le port de Thessalonique était même fermé le samedi, jour du shabbat. De grands rabbins émérites y vivaient également et étudiaient. Tout le monde se côtoyait et s’appréciait.

    > Mais le 2 Septembre 1939, à la veille du déclenchement de la seconde guerre mondiale, c’est sur cette glorieuse communauté que la terreur nazie va brutalement s’élever.

    > Le 6 avril 1941, Hitler envahit la Grèce afin de sécuriser son front sud avant de lancer la célèbre opération Barbarossa et sa grande offensive contre la Russie. Sur les 60 000 Juifs de Thessalonique, environ 50 000 vont être exterminés au camp de concentration de Birkenau en un triste temps record !

    > Le massacre des juifs de Grèce fut bref mais intense. Très peu vont avoir la chance de s’en sortir. Mais parmi les survivants, il y avait une famille connue sous le nom de Bourla.

    > Et après la guerre, en 1961, un fils est né dans cette famille miraculée des camps. Ses parents l'ont appelé Israël - Abraham. Il a grandi et a étudié la médecine vétérinaire en Grèce. Étudiant brillant, Abraham va décrocher son doctorat en biotechnologie de la reproduction à l'école vétérinaire de l'université Aristote de Salonique. À l'âge de 34 ans, il décide de partir s’installer aux États-Unis

    > Il change son prénom Abraham en Albert et fait la connaissance d’une femme juive nommée Myriam puis l’épouse. Ensemble ils auront deux enfants. Aux États-Unis, Albert a été intégré dans l'industrie médicale.

    > Il progresse très rapidement et rejoint une société pharmaceutique où il devient "Head manager". Le petit Abraham (Albert) gravit les échelons et obtient sa nomination au poste de PDG de cette société en 2019.

    > Tout au long de l'année Albert décide de diriger tous les efforts de l'entreprise pour tenter de trouver un vaccin contre un nouveau virus qui vient de frapper le monde. Il déploie de grands efforts financiers et technologiques pour atteindre son but.

    > Un an plus tard, son travail paye, l’OMS (Organisation Mondial de la Santé) valide l’autorisation à son entreprise de produire le vaccin tant attendu... Son vaccin sera distribué dans plusieurs pays dont l'Allemagne, qui dénombre des milliers de morts à cause de la pandémie.

    > Ironie du sort, ce vaccin qui va sauver la vie de millions de personnes dans le monde, dont de nombreux Allemands, a été dirigé et poussé par un petit Juif de Thessalonique, fils de survivants de la Shoah dont la plus grande partie de son peuple a été exterminée par l’Allemagne nazie.

    > Et c'est pourquoi Israël est devenu le premier pays à recevoir le vaccin.

    > En mémoire de ses grands-parents et de ses parents qui ont fait naître Israël-Abraham Bourla, connu aujourd’hui sous le nom d’Albert Bourla : PDG de Pfizer

      aux accrocs d'orthographe et de français

    Le chien aboie quand le cheval hennit et que beugle le bœuf et meugle la vache.

     > L'hirondelle gazouille, la colombe roucoule et le pinson ramage.

     > Les moineaux piaillent, le faisan et l'oie criaillent quand le dindon glousse.

     > La grenouille coasse mais le corbeau croasse et la pie jacasse.

    Et le chat comme le tigre miaule, l'éléphant barrit, l'âne braie, mais le cerf rait.

    Le mouton bêle évidemment et bourdonne l'abeille.

     > La biche brame quand le loup hurle.

     > Tu sais, bien sûr, tous ces cris-là mais sais-tu ?...

     > Que si le canard nasille, les canards nasillardent,

     > Que le bouc ou la chèvre chevrote,

     > Que le hibou hulule mais que la chouette, elle, chuinte,

     > Que le paon braille, que l'aigle trompète.

    Sais-tu ?

     > Que si la tourterelle roucoule, le ramier caracoule et que la bécasse croule, que la perdrix cacabe, que la cigogne craquette et que si le corbeau croasse, la corneille corbine

    et que le lapin glapit quand le lièvre vagit. du verbe vaginer

    Tu sais tout cela ? Bien.

    Mais sais-tu ?

    Que l'alouette grisolle ?

    >  Tu ne le savais pas. Et, peut-être, ne sais-tu pas davantage que le pivert picasse. C'est excusable !

    Ou que le sanglier grommelle, que le chameau blatère

    >  Et que c'est à cause du chameau que l'on déblatère !

    >  Tu ne sais pas non plus peut-être que la huppe pupule

    >  Et je ne sais pas non plus si on l'appelle en Limousin la pépue parce qu'elle pupule ou parce qu'elle fait son nid avec de la chose qui pue. Qu'importe >  Mais c'est joli : la huppe pupule !

    Et encore sais-tu que la souris, la petite souris grise : devine ?

     > La petite souris grise chicote ! Oui ! Avoue qu'il serait dommage d'ignorer que la souris chicote et plus dommage encore de ne pas savoir, que le geai cajole !"

     > Et que l’homme picole !

    Fais suivre sinon nous oublierons cette belle langue dont, finalement, nous ne savons pas grand-chose !

     

     Cette dictée est incroyable mais vraie. Ne manquez pas de la lire, c'est surprenant. On dira après que le français n'est pas compliqué Ce petit texte, que je vous laisse savourer est une dictée trouvée dans un vieil almanach 

    "Monsieur Lamère a épousé Mademoiselle Lepère. De ce mariage, est né un fils aux yeux pers*. (*pers = entre vert et bleu). Monsieur est le père, Madame est la mère. Les deux font la paire. Le père, quoique père, est resté Lamère, mais la mère, avant d'être Lamère était Lepère.

    Le père est donc le père sans être Lepère, puisqu'il est Lamère et la mère est Lamère, bien que née Lepère. Aucun des deux n'est maire. N'étant ni le maire ni la mère, le père ne commet donc pas d'impair en signant Lamère.

    Le fils aux yeux pers de Lepère deviendra maire. Il sera le maire Lamère, aux yeux pers, fils de Monsieur Lamère, son père, et de Mademoiselle Lepère, sa mère.

    La mère du maire meurt et Lamère, père du maire, la perd. Aux obsèques, le père de la mère du maire, le grand-père Lepère, vient du bord de mer et marche de pair avec le maire Lamère, son petit-fils. Les amis du maire, venus pour la mère, cherchent les Lamère, ne trouvent que le maire et Lepère, père de la mère du maire, venu de la mer, et chacun s'y perd !"