• CHORGES : épisode 3

    Jour 3 

    C'est le jour de la randonnée à la journée avec pique-nique fourni par l'hôtel.

    Toujours 2 groupes départ 9h. Aujourd’hui, le soleil est là mais toujours des nuages accrochés aux montagnes le ciel sera complètement bleu vers 14h.

    Tous le monde descend à Reallon station altitude  1518 M  il fait 8 °. Durant le trajet surtout à l'approche de Reallon, des énormes tas de cailloux parsèment les prés ;  les clapières  résultat du travail des anciens pour d'épierrer les champs, elles sont protégées, pas le droit de les modifier.

    Chorges et l'hôtel sont dominés par les aiguilles de Chabrières (2403m), Reallon station se situe de l'autre coteé des aiguilles nous sommes alors dans la vallée du torrent Réallon .Nous démarrons par un sentier en montée douce ,3ou4 lapins blanc en liberté  prés du tapis de remontée mécanique font quelques bonds à notre approche ,la forêt devient plus dense, c'est une mélèzeraie /un peu de botanique : le mélèze  seul conifère à perdre ses aiguilles en hiver qui deviennent jaune d'or. Il a de toutes petites « fleurs « roses dont on fait de la confiture ,certains font un alcool par macération des premières pousses d’épines au printemps.

    Un genévrier nous arrête, rabougri  car le climat est rude. Les aiguilles piquent lorsque l'on  saisit une branche   donc son fruit , une baie noire sera comestible mais celui à nos pied est un mâle donc pas de fruit car le genévrier est dioïque : des plants mâles et des plants femelles.  Les baies servent pour la choucroute, le gin, le genièvre.

    Si vous rencontrez un genévrier et que les branches ne sont pas piquantes attention c'est une autre espèce de genévrier. Les baies sont très très toxiques !!!!

    Nous sommes maintenant sous les aiguilles de Chabrières. La montée devient rude , à un moment nous quittons le sentier car Céline nous  dirige  vers Les Oucanes ; C'est une formation géologique rare  une grande surface de lapiaz dont les zones érodées par la pluie sont larges au point de pouvoir y circuler à pied . Mr Martell (celui du sentier du même nom dans le Verdon) en a fait les plans que Cécile sort de sa poche il y aurait 3 sentiers  cartographiés   mais il faut parfois un baudrier donc escalade.

    Hélas pour l'instant nous sommes au pied des oucanes et ne voyons qu’une falaise noirâtre.

    Céline, prise par le timing, ne nous les fera pas voir de près, c est l'heure du pique-nique. Il fait bien frais chacun se couvre gants, bonnet, doudoune..Nous admirons le paysage car tout est dégagé et au loin les sommets sont blancs de neige fraîche . Nous sommes à 2200M. C'est de l'alpage à moutons (ils sont partis) qui commence à jaunir. Il n y a aucun arbre. Nous repartons vers le col de la Gardette 2125 m ou nous contemplons Chorges le lac, les montagnes plus au sud.

    Rencontre avec une éphippigère ( genre de sauterelle sans ailes, noirâtre, abdomen termine par un  dard recourbé vers le haut de 3cm  ) et vol de 2 faucons crécerelle reconnaissables à leur vol stationnaire avec battement d'ailes. Ils sont à l'affût.

    Le soleil est radieux, l'air pur et le ciel d'un bleu d azur.

    Puis c'est la descente vers Les Gourniers (traduction le trou noir….très évocateur)  au fond de la vallée du Reallon. La route s'arrête là.  Ce village est évoqué par Emilie Carles , jeune institutrice qui y  arrive en 1925 …un livre :  "une soupe aux herbes sauvages".

     

    FIN DE LA RANDO

    En attendant le bus qui vient nous récupérer déjà chargé de l'autre groupe, certains visitent ce très petit village, four à pain, école transformée en local du parc des écrins, nous sommes à sa limite sud, chapelle ouverte.

    CB 650M   10,5KM 

    C 400M  7,5KM   SERRE MOUTON

    Retour à l'hôtel avec vue sur le lac, le Morgon

    18h naturopathe

    Soirée de l'hôtel jeu par équipe ; l'équipe LE CRI DU LAC  a fini 2ième malgré un 10/10 en dictée de mots improbables et tarabiscotés , une épreuve de géographie, mathématiques, arts plastiques et sport :

    CHORGES : épisode 3

     

    Photos de Mireille - au pied des Aiguilles de Chabrières - Merci

    Photos de Philippe - Merci

     

    La suite bientôt....

    La capitaine veille...