• CHORGES : épisode 2

    Jour 2 

    Le soleil ne brille pas, le plafond est très bas, nous ne voyons toujours bas le Morgon. Petite rando le matin ;

    dans le car nous faisons connaissance de Romain le deuxième accompagnateur, Céline est toujours là et toujours

    avec sa plume dans les cheveux .Il est prévu 2 groupes : un qui fera de l'initiation à la marche nordique,l'autre

    200m de dénivelé mais sol glissant . Grosso modo les 2 groupes sont équitablement répartis , quelques soucis de

    bâtons nordiques mais l'hôtel nous en prête . Dans le bus, Céline surnomme les  groupes les contemplatifs et les

    chamois bondissants.

    Nous voilà parti pour Pontis, direction Savine-Le-Lac puis à gauche vers Pontis, nous allons à la recherche

    des Demoiselles coiffées.

    Dés le début de la rando, un wagonnet de mine est exposé  en mémoire des réfugiés espagnols qui ont travaillé

    pour la construction de la voie ferrée Chorges  Barcelonnette qui ne verra jamais le jour. La guerre puis le 

    barrage ont inondé les ouvrages dont des tunnels (d’où les wagonnets).

    En cours de route, Céline nous fait découvrir la végétation locale plutôt méditerranéenne car l'été, il fait

    très chaud et l'eau est rare : lavande, genêt, pin sylvestre plutôt tortueux ,écorce orange en hauteur ,épine

    double ,,un sapin commun présent à coté permet de montrer les signes distinctifs : le sapin a des épines simples

    qui d'un coté sont rayées vert et blanc , l'argousier bien reconnaissable à ses baies oranges riches en vitamine C

    mais très acides ; on peut en faire du sirop. Nous continuons dans la botanique : reconnaître  un charme d'un

    hêtre :les feuilles des deux sont à nervures assez parallèles, le bord est finement dentelé mais le hêtre a des poils sur le bord des feuilles  d’où la maxime : le charme d'Adam est d'être à poil  (réfléchissez !).

    Bon ! mais ou sont les demoiselles ? La brume est là qui remonte un peu parfois mais nous ne les voyons toujours

     pas : au bout de 2km, au bout d un éperon rocheux,  une petite demoiselle et une grosse mais qui a perdu sa    

    coiffe remplacée par un arbrisseau qui lui donne l'air échevelée.

    Les demoiselles : dans cette roche extrêmement friable de marne grisâtre, l'érosion de la pluie et du gel a laissé

    des cônes de terre étroits surmontés d'un rocher beaucoup plus dense ; le rocher protège la surface du cône de la

    pluie et empêche  la chaleur humide qui remonte de la terre de s évaporer, cette humidité fossilise la terre qui

    durcit donc et consolide un peu la structure de la demoiselle .

    Un peu déçus tout de même, nous faisons demi-tour. C'est alors qu’une éclaircie dans le brouillard nous permet

    d'admirer enfin les demoiselles dans leur salle de bal et un petit morceau du lac.

    Proche du car, nous voyons les contemplatifs qui semblent assez loin du lieu de départ , le téléphone joue son rôle

    ce qui nous permet d'aller lire l'heure sur le cadran solaire de l'église de Pontis  refait en 2000 orné du Morgon,

    d'un couple de tétra lyres , et d une frise avec les lions ailés de l'église d'Embrun. Pour lire l'heure, il faut faire

    3 corrections : l' heure d'été et fuseau horaire, la latitude et l'inclinaison de la course de la terre mais là on est

    dans le détail des minutes.

    CB (chamois bondissants ) dénivelé 200M  5,6KM

    CHORGES : épisode 2

    C  (contemplatifs) dénivelé 150 M  4,6KM

    CHORGES : épisode 2

     

    L'après-midi, nous partons tous pour le muséoscope situé juste au dessus du barrage 4 salles                                                                                                                                                                                                                         et le point de vue sur le barrage :

     

    1 représentation miniature en volume des villages inondés par le barrage

    2 film sur avant le barrage la vie des paysans, les troncs de bois que l'on charrie par la Durance attachés entre eux formant des radeaux sur lesquels montent les hommes. Les troncs arrivent ainsi à Avignon ; les militaires qui arrivent à la gare de Prunières puis sont transportés en car vers Barcelonette. Ils font vivre 3cafés … l usine de filature et de tissage de gaze pour les pansements.

    3 film racontant la construction du barrage . En 1904, un ingénieur a déjà cherché et trouvé le lieu d' implantation du barrage actuel mais l'impossibilité d'accrocher un barrage de construction traditionnel à  la roche rendait impossible ce projet ; Il avait déjà prévu que ce barrage et l'eau permettrait un développement   touristique  de la région. Les crues dévastatrices de la Durance et l'extrême variabilité de son débit  ont nécessité la création du barrage.

    C'est l'invention américaine de la technique des barrages en terre et pierres qui a permis enfin en 1955 le début de sa construction. 3000 personnes y ont participé, des camions spéciaux Les Euclides venus des USA sont utilisés, la terre,  l' argile et les cailloux  sont tous locaux.

     Le barrage ne devra jamais être vidé complètement pour garder humide l'argile qui le constitue et assure son étanchéité.

    La base du barrage fait 600m (2 tour Eiffel), la partie supérieure 10m  , il est  long de 600m.

    Avant la mise en eau , les maisons, l'église de Savine, le viaduc du train Chorges Barcelonnette furent  dynamités.

    La production électrique est équivalente à une centrale nucléaire mobilisable en 16minutes,

    L'eau en deçà du barrage a revitalisé l'agriculture locale  : pommiers et poiriers.

    3  salle style futuroscope avec lunettes de vision en 3D. Nous voilà sur le dos d'un aigle qui cherche de la nourriture pour son petit : effets  sonores visuels et tactiles, quelques goutes de brume d'eau arrivent sur nos mains, le sol se penche sous nos pieds : frissons garantis.

    4  salle « documentaire «  on y évoque le souvenir d’Amedé habitant du pays mais opposé au barrage. Il disparait et semble réapparaitre plusieurs fois bien des années après une ombre fugitive sur des films  ou photos :

    Un cachalot aurait fait son apparition sur les rives su lac !!! Après enquête, c'est une œuvre d'art!

    Le tourisme nautique  et autre est très important.

    Sur le retour, il pleut encore un peu, la naturopathe est à son poste à 18h, certains profitent de la piscine de l'hôtel.

    La soirée de l hôtel s'intitule les « débuts d'un animateur «. 4 animateurs (3garcons, 1fille) font des sketchs humoristiques,  de la danse et du chant . Ambiance : les bronzés ....

     Photos de Mireille - Merci

    Photos de Philippe - Paysages forêt flore et géologie avec Romain - Merci

    CHORGES : épisode 2